Le tadorne de Belon au fil des saisons

dimanche 10 juin 2007
par  Claude
popularité : 1%

JPEG - 8.5 ko Hôtes réguliers de l’Aber-Benoît, les tadornes de Belon vivent ici en tirant profit de l’ensemble des espaces naturels à leur dispositio : larges vasières des anses, bras de mer reculés où îlots tranquilles de l’embouchure.

L’hiver dans l’Aber

C’est de novembre à mars que l’on peut observer les tadornes qui passent l’hiver dans l’aber. Ils fréquentent les vasières de l’anse du grand moulin et de part et d’autre du pont de Tréglonou. Rassemblés à marée haute en bande de plusieurs dizaines d’individus, les tadornes se dispersent en petits groupes à marée basse pour s’alimenter. C’est en filtrant la vase qu’ils trouvent les invertébrés marins dont ils se nourrissent (vers, mollusques, crustacés).

PNG - 17.2 ko
Répartition des tadornes

Le printemps dans les îles

JPEG - 8.3 ko En mars, les effectifs de tadornes diminuent pour se stabiliser en avril. A cette saison, on observe les tadornes par couples. Ils fréquentent alors les bras de mer situés en amont de l’aber ou au contraire les îlots de Trévorc’h, Guénnioc, Tarec, Garo... Chaque îlots peut abriter un ou plusieurs couples le temps de la saison de reproduction. Le nid est dissimulé à même le sol, par exemple dans un terrier de lapin ou sous un buisson épais.

En été, les familles de tadorne rejoignent les vasières de l’aber pour y élever leur nichée. Elles se mélangent et forment de véritables nurseries composées de plusieurs couvées réunies sous la bienveillance de deux ou trois adultes. Mais gare aux prédateurs (goélands...) ; sur une couvée de 10 à 12 poussins, seuls deux ou trois oiseaux atteindront l’âge d’un an.

JPEG - 3.1 ko

L’automne en mer du nord

Dès la mois d’août, les tadornes désertent notre région. Ils n’y reviendront qu’en novembre parés d’un plumage flambant neuf. En effet, durant quelques semaines d’absences, tous le stadornes d’Europe occidentale se rassemblent sur les bancs de sable de la mer du Nord où ils n’ont à craindre aucun dérangement ou prédateur. C’est le lieu idéal pour effectuer un mue complète de leur plumage.

Texte : Yann Jacob Illustrations : Catherine Fortin, Claude Colin, Nolwen Languille, Yann Jacob


Portfolio

Répartition des tadornes

Commentaires  forum ferme

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 mars 2010 - Hérons garde-boeufs

Mardi 9 mars, un petit groupe de hérons garde-boeufs se posent dans un champ sur la commune de (...)

10 août 2007 - Une huppe faciée... à Lampaul-Ploudalmézeau

Houp, houp, houp... une huppe fasciée dans un jardin le dimanche 5 août à Lampaul-Ploudalmézeau...